13.3.17

                                                     Dernières recherches autour de dunes merveilleuses et 
                                                     d'espaces en flottaisons, hors du temps.
                                                     Avec les séries " Dunes et merveilles" 
                                                     et " Ni le temps, ni l'espace".

                                                     Mars 2017.











13.2.17

                Visuels et mise en page réalisés pour la plaquette 
                    de programmation du MICROSCOPE 
                                       diffuseur de concerts et spectacles tout-terrain à Bayonne (64).                                                                                                             / Février 2017 /
                                    


6.12.16

Exposition - HOMMAGE À LA NUIT TRANSPARENTE - Novembre 2016.
Une proposition de Pat Lemos et Anne-Laure Garicoix.
Galerie de l'École d'Art de l'Agglomération Côte-Basque-Adour, Bayonne.

L'exposition en images ici :














3.11.16

                  
 Hommage à la nuit transparente

L'exposition proposée à la galerie de l'École d'Art de Bayonne est un hommage, 

un espace qui dessine l'idée de cérémonie. 
Celle-ci est née de la collaboration entre Pat Lemos et Anne-Laure Garicoix, 
artistes rencontrées à Nantes pour la première fois il y a six ans.
L'espace sera habillé  d'ombres lointaines et proches à la fois, 

des ombres planantes, qui en cette occasion cherchent le déplacement 
pour traverser les contours de la nuit et les silences teintés, 
regardant tout autour évoluer le paysage d’en face et ainsi chercher à l’habiter pleinement.
Cette exposition devient l’opportunité de rendre hommage à la transparence, 

à la nuit comme zone inconnu et lieu de toutes les transformations. 
Un espace de fantasmes mais aussi moteur des déplacements, 
des quêtes vers des paysages lunaires et sublimés 
où des corps laissent passer la lumière.
Un jeu d'oppositions diverses et un imaginaire partagé 
qui prennent forme dans les différents travaux présentés ici, 
face à toutes sortes de nuances, 
de tons inespérés qui se révèlent à travers la peinture, 
le dessin, la photographie ou encore le collage.

À la manière de l'oiseau capté dans ses envolées nocturnes, 

le binôme franco-espagnol migre en cherchant la bonne destination, 
caressant les ciels dont il prend les couleurs, 
nous interrogeant sur le simple fait d'avoir été là, dans l'expérience vécue.

8.8.16

                                   
                                     Nouvelle série en cours 
                                 de portraits d'oiseaux nocturnes.
                             Réalisation pour l'exposition à venir :

                            " HOMMAGE À LA NUIT TRANSPARENTE ", 
                                            avec Pat Lemos / 
                                     à l'École d'art de Bayonne, 
                                           novembre 2016.









                                      Exposition 
                               - LES TRAVERSÉES FAUVES
                              du 10 juin au 23 juillet 2016 .
                              Galerie Jean-François Kaiser, 
                                     Strasbourg.











 
                                  Crédits photos Alex Flores.


23.6.16

                                          Dans le cadre de l'exposition - LES TRAVERSÉES FAUVES-
                                          invitation de l'artiste et musicien Jatinder Singh Durhailay  
                                          pour un récital de dilruba / Evening Raag
                                          Mardi 21 juin 2016.

                                                                               Galerie Jean-François Kaiser/ Strasbourg


                                                                        Jatinder Singh Durhailay devant la peinture 
                                                                                        - Les trois comètes déposent les songes -.

26.5.16

                                                                           Exposition personnelle à la galerie 
                                                                                JEAN-FRANÇOIS KAISER
                                                                               STRASBOURG / JUIN 2016.


8.4.16

                                                                 Atelier avril 2016, avant le départ vers...
                                                                 Galerie Jean-François Kaiser - Strasbourg


 

6.4.16

 Prochainement...

 - LES TRAVERSÉES FAUVES - 
Exposition GALERIE JEAN- FRANÇOIS KAISER,  juin 2016, Strasbourg.


Traverser la peinture comme on traverse les paysages, le temps et les souvenirs.
Il y a de cela quand les couleurs des figures se dissolvent, 

dans les surfaces où se passent des projections fugitives.
La fuite vers les déplacements qui n'auront pas lieu, 

simplement l'échappatoire du silence et des cris, les deux à la fois; 
comme un fauve voulant atteindre le but ultime.
Se souvenir des belles choses, des beaux endroits, 

de ceux qui font vibrer les tempes, du désert à l'horizon, toujours, 
du turquoise dans le sommeil et des vagues qui n'ont jamais fait reculer.
Se jeter en pleine mer et faire une pause dans le cube de verre où la lumière reflète. Scintillement sur le rideau bleu. 

Rester là et contempler…
Puis repartir, fouler la terre jusqu'au racines, 

en regardant droit dans le soleil sans jamais le quitter.

Nuit fauve.
L'ombre grandissante devient sorcière, anatomie amazonienne éclairée par le feu, 

et s'y perdre.
Assouf, assouf, assouf… Combien de temps déjà ? Toute une vie.
Reprendre son souffle, menton levé vers les comètes…

Œil de tigre sur les plaines qui pénètrent le corps, 
transfusion des sentiments pour avancer, sans oublier le pas de côté, 
celui dont la chute mène au royaume des songes et des vérités.

L'aube et sa fièvre rouge.
Résistance des images de toute une nuit 

et les sonorités sauvages se révélant peu à peu.

Voix pleine.



Anne-Laure Garicoix



                                                              Fièvre rouge, des tempes jusqu'à l'Atlas
                                avril 2016, acrylique  sur bois, 
                                180 x 120 cm.

1.3.16

                                            Assouf, février 2016, 
                                  acrylique sur bois, 122 x 150 cm.

21.1.16

                                                                        Les liens sauvages des passagères 
                               du temps, 2016, acrylique sur bois,
                                         26,5 x 31 cm.  

3.12.15




 Le cri 
(série de trois peintures), 
novembre 2015, 
acrylique et crayons de couleur 
sur papier, 
15 x 21 cm.

3.11.15

 
                                                       La résistance des lumières, octobre 2015,   
                               acrylique sur bois, 100 x 122 cm.    

19.10.15


La traversée de l'hippocampe

Entre l'eau et le ciel les bleus se confondent. 

Seul le nom de ce lieu , Terre de feu, vient faire rougeoyer 
les sommets des montagnes au loin. 
Combien de barques ont traversé le bleu électrique, 
caressant les ombres des ancêtres disparus.
Sur le mouvement de l'eau ressurgissent les étincelles des corps teintés de blanc, 

les comètes sont en nous. 
En s'allongeant pour rejoindre le passage de Drake, 
elles se dispersent et nous regardent.

Petit à petit l'horizon du silence face à nous, 

les sons les plus distants résonnent encore…
Se forme alors le dernier soupir, faisant apparaître les résistances de la langue. 
L'eau fait semblant de dormir, elle répète en mémoire les mots de celles et ceux 
dont la présence s'éternise. 
Le vent se lève, les glaciers se forment, 
la lune rouge électrise la scène, alors que s’évanouit peu à peu la complémentaire.
S'effacent les contours, les bruits et les couleurs, 

se couvre le paysage de l'habit du corbeau, 
puis s'éteint, dans la vibration de la lumière, luttant indéfiniment.

Anne-Laure Garicoix

15.9.15



                                        Gha Den Dini, 2ème partie
                       (« celle qui est traversée par la lumière »),
                       2015, acrylique, pastels et encres sur bois, 

                                     37,5 x 40 cm (1) et 
                                     40 x 58 cm (2).

1.9.15

     
                                          Gha Den Dini  
                       ("celle qui est traversée par la lumière "), 
                                          juillet 2015, 
                                        acrylique, pastels 
                                 et encres sur bois, 37,5 x 40 cm.

24.6.15


                                      Une certaine idée du royaume
                                         juin 2015, acrylique, 
                                      encres et pastels sur bois, 
                                               20 X 20 cm.

4.6.15

                          Suite et fin de la série de six peintures 
                               - Horizons des sentiments
                              réalisées ces quatre derniers mois.

   
                                                                         La traversée au dernier crépuscule
                                          juin 2015, 
                                  acrylique, encres et crayons 
                                 de couleur sur papier, 50 x 70 cm.



                                                                           Atelier de La Communale , juin 2015 .